Comment étudier les diagnostics du bien lors d’un achat immobilier à Cogolin ?

Partager sur :
Comment étudier les diagnostics du bien lors d’un achat immobilier à Cogolin ?

Vous disposez de la période de rétractation pour étudier les diagnostics du bien lors d’un achat immobilier à Cogolin. L’enjeu est de savoir précisément dans quel état se trouve la propriété que vous vous apprêtez à acquérir. Mais comment faire pour ne laisser passer aucun élément important ? Voici un petit guide en trois étapes qui pourra vous aider.

1. Vérifier la conformité du DDT

La première chose à faire en recevant le DDT du bien consiste à vérifier que son contenu est conforme. Pour cela, il doit comporter des diagnostics bien précis, définis selon le type de bien, sa date de construction et la zone où il se trouve. Tous les examens doivent également être à jour en sachant que la durée de validité est différente d’un diagnostic à un autre. Enfin, les tests doivent avoir été effectués par un diagnostiqueur certifié dont le nom apparaît dans la liste prédéfinie par le Ministère responsable du logement. 

2. Étudier les résultats des diagnostics

Confiez ensuite l’étude du dossier à un expert. Le but est de vérifier que les résultats de chaque test sont exacts. En cas d’erreur, le diagnostiqueur qui les a réalisés sera engagé sur sa responsabilité civile professionnelle. Selon les cas, le vendeur peut aussi être sanctionné en même temps que lui. En outre, l’intervention d’un second spécialiste peut vous être utile pour apporter de plus amples explications si besoin est concernant les diagnostics les plus complexes.  

3. Évaluer la pertinence de l’acquisition compte tenu de l’état du bien

Mettez en rapport les résultats des diagnostics avec vos attentes et vos possibilités. Par exemple, si les examens ont révélé d’importantes dégradations au niveau du bien, faites chiffrer le coût des réparations pour savoir si votre budget peut le couvrir. En outre, il est aussi possible que de petits défauts que vous aviez décelés auparavant cachent de plus gros dommages. Dans tous les cas, vous pouvez profiter du délai de rétractation pour vous désister de la transaction s’il s’avère que l’acquisition n’est pas aussi pertinente qu’au premier abord.